Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Conseils et outils sur les ressources humaines, le juridique, la digitalisation. Par une DRH.

Le travail, l’identité et le sens… 2ème partie

 

 Les facteurs de risques psychosociaux.


 

Troubles de la concentration, du sommeil, dépression…


Si vos salariés se plaignent de ce type de troubles, posez-vous la question de l’existence de risques psychosociaux.

 


Pour savoir ce qui se cache derrière l’expression « risques psychosociaux » ou RPS, gardez à l’esprit qu’ils regroupent plusieurs maux :


-       Phénomène du stress au travail,

-     Expression d’un mal-être, de malaise voire de souffrance ressentie par les salariés,

-    Violences exercées en interne (harcèlement, conflit…) ou en externe (pressions exercées sur les salariés par des personnes externes…)

-       Epuisement professionnel de type burn-out par exemple

 

 

 

Parmi les facteurs de risques psychosociaux identifiés, un grand nombre se rattachent au contenu du travail demandé au salarié :  


-     Charge de travail trop importante

-     Exigences démesurées

-     Aspect répétitif des tâches ne demandant pas d’autonomie « à la chaine »

 

 

D’autres facteurs de risques sont liés à l’organisation même du travail ou à son environnement :


-      Missions trop vagues, non planifiées ou contrôlées (sensation d’abandon ou de manque de sens)

-      Exigences contradictoires sur le même poste

-     Horaires incompatibles avec une vie sociale et familiale ou qui nuisent aux rythmes biologiques

-      Changement dans l’organisation (demande de polyvalence etc)

-      Salariat précaire

-      Environnement difficile (bruit, froid, chaleur, milieu humide…)

-  Ergonomie des postes défaillante (espace de travail trop restreint, éclairage…)


 

Les relations de travail sont également facteur potentiel de RPS :


-   Type de management autoritaire,  peu participatif, absence de management

-         Pas ou peu de reconnaissance du travail

-        Isolement du salarié qui n’a pas de soutien de ses collègues ou de sa hiérarchie

 


Enfin, l’environnement socio-économique de l’entreprise  est facteur de RPS :


-       Impact de la compétitivité sur l’activité

-      Mauvaise santé économique de l’entreprise ou manque de visibilité sur  son avenir

-      Externalisation, recours aux contrats temporaires et/ou précaires, recours à des indépendants


 

Sources :

http://www.travailler-mieux.gouv.fr/Stress-les-risques-psychosociaux.html

http://www.inrs.fr/accueil/risques/psychosociaux.html


 

 

A suivre : l’épineuse question de la  prévention des facteurs de risques et le rôle du management.

 

 


Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article