Faire face au chômage des populations les plus vulnérables aux aléas de la conjoncture économique  actuelle est une priorité.


Dans cet esprit, aider les jeunes peu ou pas diplômés est devenue une urgence.


Pour aider à l’insertion de ces jeunes, les emplois d’avenir sont une création du Gouvernement  ( loi n° 2012-1189 du 26 octobre 2012).

 


 

Comment ça se présente ?


Les emplois d’avenir sont soit un CDI à temps plein soit un CDD à temps plein de 1 à 3 ans, conclus dans des secteurs dits d’avenir.  Par-là, il faut entendre les secteurs du service à la personne, de l’environnement ou encore de l’animation. Ils sont réalisables dans le secteur non-marchand mais également dans des entreprises privées sous certaines conditions.


Chaque jeune peut ainsi suivre une formation, acquérir une première expérience professionnelle ou une qualification. Les compétences acquises pendant l’emploi d‘avenir sont reconnues.


Chaque entreprise, outre l’accueil d’un jeune motivé et volontaire pour évoluer, perçoit une aide de l’Etat à hauteur de 75% de la rémunération brute mensuelle au niveau du SMIC, bénéficie d’un conseil personnalisé pour bâtir le parcours de formation du jeune et d’un soutien concret en cas de difficulté pendant la période couverte par l’emploi d’avenir.

 


 

Pour quel jeune ?


Le jeune candidat à un emploi d’avenir doit répondre aux critères suivants :

 

-         Ne pas avoir de diplôme supérieur au BEP ou au CAP. Les jeunes diplômés d’un BAC +3 et résidant dans une ZUS (Zone Urbaine Sensible) étant sans emploi depuis plus d’un an sont également éligibles aux emplois d’avenir.

 

-         Etre âgé de 16 à 25 ans. Cet âge est porté à 30 ans pour une personne en situation de handicap.

 

-         Etre en recherche effective d’emploi.

 


 

Pour quelle entreprise ?


Les entreprises du secteur non marchand sont essentiellement concernées. Principalement des associations,  des organismes à but non lucratif, des établissements publics, des collectivités territoriales, leurs activités doivent présenter une utilité sociale ou de défense de l’environnement et revêtir un aspect durable (environnement, animation, tourisme, secteur social…).


Certaines entreprises privées sont susceptibles de  recruter en emplois d’avenir dans des secteurs d’activités ciblés au niveau régional et sur la base de projets innovants.

 

 

Véritable opportunité pour les jeunes de 16 à 25 ans et pour les entreprises, les spécificités des emplois d’avenir, leurs critères d’éligibilité et de mise en place sont  consultables sur le site officiel gouvernemental : http://travail-emploi.gouv.fr/emplois-d-avenir,2189/

 

 

 


 

Retour à l'accueil