« DIF : Droit Individuel à la Formation. »

 

Ok, vous en avez entendu parler mais vous vous demandez comment ça fonctionne et si vous y avez le droit ?

 

Suivez le mode d’emploi du DIF bien utilisé !

 

1)     Ai-je droit au DIF ?

 

Oui, il est accessible à tous les salariés, qu’ils travaillent à temps plein ou à temps partiel pour peu qu’ils aient 1 an d’ancienneté au minimum.

 

Le droit au DIF est portable, c’est-à-dire que si vous quittez votre entreprise (licenciement hors faute lourde, démission, retraite…) il vous suit chez votre nouvel employeur. Vous trouverez mention de votre droit au DIF sur la lettre de licenciement le cas échéant et dans tous les cas, sur le certificat de travail remis par votre ex-employeur.

 

Vous êtes en préavis (sauf licenciement pour faute lourde) ? Vous pouvez demander à user de votre DIF…

 

Vous êtes admis à l’Assurance Chômage ? Vous pouvez demander à financer tout ou partie d’une formation avec votre DIF acquis.

 

 

 

2)     A combien d’heure ai-je droit ?

 

En travaillant à temps plein, vous cumulez 20h au titre du DIF par an. Vous ne pouvez pas cumuler plus de 120H pour le DIF qui est plafonné.

 

Concrètement, vous ne pourrez jamais dépasser le maximum de 120H de DIF sur votre compteur !

 

Certaines conventions collectives positionnent le plafond à un nombre supérieur, renseignez-vous auprès de votre service ressources humaines.

 

Si vous êtes à temps partiel, votre DIF acquis par année est calculé au prorata temporis.

 

 

Pour calculer votre DIF à temps partiel, appliquez les formules de calcul suivantes :

 

 

  • Vérifiez à combien  de temps vous travaillez  par rapport à un temps complet :

 

Divisez votre temps de travail par 35H.

 

Exemples

Je travaille 20H par semaine. 20H/35H = 0.57. Je travaille à 57% d’un temps complet.

Je travaille 30H par semaine. 30H/35H = 0.86. Je travaille à 86% d’un temps complet.

 

 

    - Si vous travaillez à moins de 80% d’un temps complet.

 

Vous multipliez la base de votre contrat hebdomadaire par 20H (DIF à l’année) et vous divisez par 35H. Le résultat correspond au nombre d’heures que vous cumulez par année complète de travail.

 

Si vous désirez affiner au mois, prenez le résultat obtenu et divisez-le par 12.

 

Exemple :

Je travaille 20H par semaine.

Je calcule 20H de mon contrat  x 20H de DIF/35H = 11.42.

J’ai donc droit à 11h42 de DIF par année de travail.

 

Si je désire affiner mon calcul sur une année incomplète, je sais que chaque mois correspondra à :

11.42 (le résultat du calcul précédent) /12 (nombre de mois dans l’année) = 0,95.

 

Chaque mois, je cumule donc 0,95 H de plus.

 

 

 

     - Si vous travaillez à plus de 80% d’un temps complet, votre DIF se calcule comme celui d’un temps complet :

 

20H de DIF par année complète de travail.

 

En cas d’année incomplète, vous divisez le nombre d’heure de DIF que vous pouvez cumuler par 12 mois pour connaître votre droit sur 1 mois.

 

20H/12 = 1,67 est cumulé par mois.

 

 

Attention, rappelez-vous que vous ne pourrez pas dépasser le plafond de 120H cumulées sauf conventions collectives plus favorables.

 

 

3)     Que vais-je faire de mes heures de DIF ?

 

Le DIF va vous permettre de vous former pour progresser dans votre métier, acquérir de nouvelles compétences, en renforcer certaines…

Néanmoins, si l’initiative d’utiliser vos droits vous appartient n’oubliez pas que la mise en œuvre du DIF requiert l’accord de votre employeur sur le choix de l’action de formation !

 

Donc pas de formation hors sujet !

 

Pour mettre toutes les chances de votre côté et convaincre votre employeur de l’intérêt de votre formation, misez sur des actions concrètes et applicables dans votre mission : management, gestion de conflit, langues, techniques… le choix ne manque pas !

 

Si votre désir est de vous reconvertir dans une nouvelle fonction, un nouveau métier, prenez le temps de réfléchir à votre projet. Il sera peut-être plus judicieux de vous orienter vers un CIF (Congé Individuel de Formation) qui permet de se former au long cours sur un nombre d’heures plus conséquent…

 

 

 

4)     Combien tout cela va-t-il me coûter ?

 

Rien, zéro euro.

 

Le coût d’une formation dans le cadre du DIF est à la charge de l’employeur.

 

Vous percevrez même une allocation de formation qui correspondra au taux horaire d’un demi-salaire net si votre formation se déroule en dehors du temps de travail.

 

 

 

5)     Quand faire la formation ?

 

Les formations s’effectuent en dehors du temps de travail sauf disposition de votre convention collective ou accord de branche stipulant qu’il est possible de se former pendant le temps de travail.

 

Dans ce cas, vous ne percevez pas d’allocation de formation.

 

Selon les études sur la formation, la plupart des formations DIF s’effectue pendant le temps de travail.

 

 

 

6)     Comment demander ma formation dans le cadre du DIF ?

 

Il est conseillé de faire sa demande par écrit, en recommandé.

 

Précisez l’intitulé de la formation, l’organisme, les dates et le coût.

 

A réception de votre demande, l’employeur dispose d’un délai d’un mois pour répondre.

 

En cas de refus, vous ne pourrez que reformuler  votre demande ultérieurement.

Si l’employeur refuse  pendant deux exercices successifs, vous pouvez déposer votre demande dans le cadre du congé individuel de formation (CIF).

 

Votre souhait de formation sera alors examiné prioritairement par l’organisme paritaire de gestion du CIF dont relève l’entreprise qui vous avertira de sa prise en charge ou non.

 

 

 

Convaincu et motivé ?

 

Alors, il ne me reste plus qu’à vous dire : 

 

« Bon projet et bonne formation ! »

 

 

(Retrouvez cet article sur CERGYVIE!)

 


 

 

 

 


Retour à l'accueil