DRH

Acronyme de Directeur des Ressources Humaines. Se décline aussi au féminin.

Etre pourvu de 4 têtes, 36 bras, auquel une entreprise confie la gestion des ressources humaines. En clair, le DRH va vous embaucher, trouver comment vous allez servir au mieux l'effort collectif d'engraissage des actionnaires, vous accompagner vers la sortie avec une claque amicale dans le dos. Définition surtout vraie pour les DRH anciens modèles - ne pas confondre avec la fonction de maton de prison - les nouveaux modèles ayant compris que lors des plans de sauvegarde de l'emploi (synonyme pour « licenciements collectifs bénis par l'administration »), c'est leurs noms qu'ils mettent en ligne finale...

Les nouveaux modèles tentent de mettre en avant le « H » de leur dénomination... non, non, ils ne font pas partie d'une bande de drogués (... quoique, on se de mande parfois si pour tenir le choc, ils ne prennent pas des substances illicites...). Car  « humains », ils sont...

 

Illustrations...


Ancien modèle : « 22, v'là le DRH, barrez-vous ! » cri commun à une bande de squatters professionnels de la machine à café.

Nouveau modèle : « Allez, un dernier p'tit noir ensemble avant POLE EMPLOI ? » question de ses futurs ex-collègues, toujours devant la machine à café.

 

 

 

Entreprise


Unité économique de production de biens ou de services.

Se présente souvent comme un cube (la « bouate »), parfois comme un abattoir (la « bouate » m'a tuée) ou un placard fermé (« et, les gars, soyez pas vaches, je ne vais pas passer le week-end dans le placard, ouvrez-moi ! »).

Curieusement, une cohorte de personnes extérieures fait des pieds et des mains pour y entrer... on les appelle des « chômeurs-avec-l'anpe-collée-aux-basques ». Les plus dangereux sont les CLD (chômeurs longue durée) capables de vous tuer pour prendre votre place ! Sortez armés !

 

Illustration...

  • - J'ai été virée par ma «bouate»... 20 ans de maison...
  • - Toutes mes condoléances, rappelle-moi dès que tu auras retrouvé une situation...»

 

 


Salariat/salaire


Statut de celui qui perçoit une somme (souvent mensuelle) en remerciement de la sueur perdue au travail : le salaire. En langage d'entreprise : punition ou récompense méritées pour une action... A noter que le mot « salaire » provient du latin « sal » (sel). Car n'oubliez pas que le travail mais du sel dans votre vie à défaut de mettre du beurre sur vos épinards !

 

Illustration...


« Toute peine mérite salaire et le salarié n'a pas fini de pleurer... »




Formation (professionnelle)


Action d'Instruction, d'éducation, de façonnage. A l'aube, on réunit de pauvres hères dans une salle et un formateur vient asséner sa propagande avec la bénédiction de l'entreprise qui le rémunère grassement...

Rappelez-vous, l'école, la fac ou le centre d'apprentissage... ça continue encore en entreprise, ça s'appelle le lavage de cerveau... pardon... la formation professionnelle, FP pour faire l'initié !

La légende raconte qu'il existe des formations qui ont pour objectif la diffusion du savoir et l'évolution du stagiaire...

 

Illustration...


« Chouette, on va bien se marrer, on part en formation ! » les collègues, en chœur.

 


Supérieur Hiérarchique


Le type qui a marché sur la tête de tous pour y arriver...hop, il vient de s'essuyer les Weston sur votre occiput dégarni... l'horizon est dégagé, vu de là-haut...

Sur l'organigramme, il est au-dessus de vous, avec son nom, son prénom et son titre ronflant « manager, responsable, directeur... »... cela ne veut pas dire qu'il soit compétent si ça peut vous consoler !

Il se peut qu'il vous énerve avec son air méprisant, son air supérieur quoi... évitez de lui décocher un pain, le sup' hiér' mord et peut se révéler enragé! Mais ce n'est pas lui qu'on abattra...

 

Illustration...


« Je dois en référer à mon supérieur ! » répond le subordonné, soulagé de différer ...



Informatique


Asservissement de l'homme par la machine, avec son consentement absolu.

Pratique, l'informatique a bon dos pour être accusée de tous les maux (« ce n'est pas moi, c'est l'informatique », « ils ne foutent rien à l'informatique »).

A donné naissance à une nouvelle race de seigneurs de l'entreprise : les informaticiens, souvent ingénieurs, parfois prestidigitateurs qui font des tours de passe-passe avec les PC et les serveurs. Ils usent d'un incroyable jargon technique « in english in the text » qui font se demander de quelles planètes ils sont sortis...

Affichent souvent une mine de cartes perforées * quand il y a un bug.

* cartes perforées : une antiquité pour le monde de l'informatique... que dis-je... un mythe !


Illustration...


« I'll be back » suggère Terminator qui en connaissait un rayon en informatique.

 


Syndicat


Synonyme : empêcheur d'exploiter en rond, dernier rempart contre le capitalisme, rabat-joie de la Direction.

Réunion de personnes qui se chargent de défendre les intérêts communs de ses sympathisants. Il est préférable d'être adhérents (et de payer son écot) pour ne pas se faire envoyer sur les roses... tout se monnaie dans notre bas monde...

Entre le DRH et les syndicats, c'est une longue histoire d'amour maudit...



Illustration...


« Qui n'a pas sa carte du syndicat ? slogan des jours de grève...

- Syndicats-caca ! » répond le Medef en écho.



Grève


Action de cesser le travail pour exprimer son mécontentement. Paralysie d'une unité de production, d'une entreprise... cataclysme dévoreur de bénéfices dans le pire des cas, séisme social qui malmène l'image de la « bouate », dans tous les autres.

Ne pas confondre avec l'autre grève, la plage de sable le long de la mer, les châteaux des enfants, les vagues, l'huile solaire à appliquer sur le corps de naïade de la voisine de serviette (ou le bel éphèbe selon vos goûts), le cornet de glace qui va direct dans la bouée... on est bien, là, tous les deux, à admirer le coucher de soleil, non ?

 

Illustration...


« Ils sont où tous les ouvriers ? Ils font grève ou quoi ?

  • - Non, Monsieur le Directeur, c'est l'heure de la pause déjeuner...
  • - La... quoi?»

 


Travail


Voilà un mot des plus édifiants !

Savez-vous que « travailler » découle du latin populaire « tripaliare », c'est-à-dire supplicier avec le « tripalium » qui est un instrument de torture ?

Le travail, c'est l'effort produit pour mener à bien une réalisation, un effort souvent long et pénible. Travaux d'Hercule, travaux forcés, le travail n'est pas toujours la santé !

Il est tellement central dans nos sociétés qu'il a sa bible : le Code du Travail, son Ministère dédié et son tribunal : Les Conseils de Prud'hommes...

 

Illustration...


« La sentence est dite : il ira au travail pour l'éternité...

- non, pitié, Monsieur l'Inquisiteur, pas lui ! »

 

 

Retour à l'accueil