Il arrive pour prendre ses fonctions, précédé par une rumeur qui enfle au fur et à mesure qu'il chemine dans l'entreprise.


On croirait voir les boules d'herbes sèches rouler dans le couloir, transporter par le vent chaud du désert.


Un vautour tourne autour des têtes, en quête d'une charogne à déguster.


Une musique d'Ennio Morricone résonne dans les bureaux...


Un coup d'œil à gauche, un coup d'œil à droite... il jauge déjà les lieux et les personnes.


Vous vous terrez derrière l'écran de votre ordinateur et cessez sur le champ votre partie de Solitaire...

Mieux vaut éviter de le défier...il dégainera plus vite que vous car il est...

 


LE NETTOYEUR !!!

 


Il se camoufle sous les traits d'un contrôleur de gestion ou d'un DAF (Directeur Administratif et Financier) mais nul n'est dupe.


Il est mandaté pour faire la chasse aux gaspis et aux parasites et là où il passe, la mauvaise herbe trépasse...

C'est votre Big Boss qui l'a engagé et vous pouvez être sûr qu'il mènera sa mission à bien (il est grassement payé pour et il faut rentabiliser son coût exhorbitant !).


Une seule alternative s'offre à vous si vous n'êtes pas innocent et pur comme l'agneau qui vient de naître... le draguer honteusement !


Pas la peine de le soudoyer, il est incorruptible, mais offrez-lui ce qu'il est venu dénicher dans votre « bouate » : du grain à torréfier, de la viande à dégraisser.


Sacrifiez vos collègues indélicats !!!!
Les femmes et les enfants d'abord !!!
Après moi, le déluge !!!
Devenez un as de la délation !!!



Cela vous permettra toujours de temporiser et de vous racheter une prestance professionnelle.


Accueillez-le avec courtoisie, il est là pour sauver la « bouate » de la vampirisation des inutiles, prêts à la vider de ses deniers !


Mais prenez garde, il va TOUT éplucher, TOUT mettre à jour... il va falloir jouer serré... ce sera un duel à mort, un suspens insoutenable qui risque de vous pousser à la faute irréparable.

 

Et il va dégraisser, le bougre, nettoyer, récurer, désinfecter, stériliser, upériser...

 

Et si vraiment vous jouez de malchance, préparez-vous à la confrontation finale :


L'un en face de l'autre, le nettoyeur et le parasite se défient du regard et s'observent.

Celui qui dégainera en premier abattra l'autre et gagnera le droit de survivre.


Il fait chaud, la foule apeurée a déserté l'open space.


La sueur coule dans vos yeux mais vous vous retenez de ciller, il pourrait en profiter pour prendre l'avantage.


Au loin, un coyote hurle devant la machine à café, vous restez imperturbable, mâchonnant un vieux capuchon de stylo. Il suce un trombone et fouille votre âme de son regard de chaman drogué au petit noir bien serré...


La standardiste, secrètement amoureuse de vous, s'évanouit derrière son comptoir, vaincue par tant d'angoisse. Ne vous inquiétez pas, elle récupérera votre badge d'entrée et le conservera dévotement en souvenir de votre incroyable témérité.


Quant à vos collègues, ils sont déjà en train de repérer ce qu'ils pourront piller, alors que votre dépouille sera encore chaude : agrafeuse, place de parking, rab au self, faveurs de la standardiste...


L'air est irrespirable et moite, les doigts frôlent les gâchettes...


Et là, le coup bas vient de celui que vous considériez comme vote frère, votre complice de galère... votre ordinateur émet la musique caractéristique d'une fin de partie de Tétris...traître à la cause... tu quoque mi filii...


Damned, vous avez omis de désactiver le son de la machine !

 

Demain, on ensevelira votre dépouille à côté de celles du commercial alcoolo, de la comptable dépressive ou du gestionnaire de stock obsédé sexuel...

 

R.I.P.



 

Grenouille-nette SA n'a pas dérogé à la règle et s'est aussi laissée bercer par un nettoyeur très efficace...tellement efficace qu'il a nettoyé le batracien de quelques centaines de milliers d'euros... parti avec la caisse... de quoi s'installer une jolie petite mare aux Iles Caïmans et élever la nouvelle génération de têtards...


Retour à l'accueil