http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/c/cb/Hand_shake.gif

 

"Dealt", de Properpilot, wikimedia commons, sous licence.

 

 

 

 

Cette semaine vous n’avez pas pu passer à côté de la « journée de la gentillesse ».

 

 

La gentillesse ?


 

Encore une notion, une constituante du caractère humain trop souvent galvaudée.


Doit-on toujours considérer uniquement l’amalgame entre « être gentil » et « se faire avoir » ?

 

Je pense qu’il est grand temps de redonner son aura à la gentillesse, celle qui permet de repenser notre relation aux autres avec empathie, dans une idée d’égalité et de saine bienveillance.

 

 

 

Car qu’est ce que la gentillesse ?


 

 

« La gentillesse n’est pas une tare.

C’est la capacité à être bienveillant avec soi et avec les autres.

Une intelligence sociale. »

 


 

Psychologie.com propose un dossier complet sur la gentillesse au sens large et dans son interaction avec différentes situations éminemment sociales : entreprises, milieux scolaires, mais aussi bienfaits de la pratique de la gentillesse.


 

De cette lecture surgit une folle idée, une hypothèse pour l’humaniste qui sommeille en nous : et si la gentillesse était l’un des remèdes à la crise générale ?

 

 

 

Cet article vous a plu ?

 

Lisez également « de l’empathie comme une tare ».


 

 


Retour à l'accueil