Paru fin novembre 2011, le baromètre APEC/ANDRH pour l’emploi des cadres RH établit le portrait de l’évolution de la fonction.



Globalement, 2011 a été une bonne année pour les cadres RH.


Le nombre des offres d’emploi a connu une bonne progression notamment dans les fonctions suivantes :

-    administration des ressources humaines
-    poste rattaché à la direction des RH
-    postes de DRH purs


Pourtant, les recruteurs font état d’une baisse sensible du nombre de candidats répondant à une proposition d’emploi. Ils notent en parallèle leur difficulté marquée à satisfaire pleinement leurs critères de recherche,  le marché des professionnels RH semblant sous tension.


Ils soulignent les profils trop généralistes des postulants, ce qui a pour conséquence de pénaliser certaines entreprises en quête de profils spécifiques ou adaptés à un secteur précis notamment dans le milieu industriel.

 

 

 

Du côté des rémunérations, les candidats semblent bien défendre leurs prétentions salariales.

Ainsi, un jeune diplômé pourra prétendre à un salaire de 27 K€, 34K€ si le candidat a entre 1 et 5 ans d’expérience et 49K€ s’il a 10 années d’expérience.






Quant à 2012, la situation complexe de l’économie et la frilosité actuelle pourrait avoir raison de ce tableau favorable.


Les dernières enquêtes mettent en avant le repli des cadres peu enclin à la mobilité dans le contexte instable de ce début d’année, ils se montrent peu optimistes quant à une hypothétique embellie de la situation à court ou moyen terme, craignent un impact défavorable sur les rémunérations et une  évolution de carrière au ralenti. La politique RH des entreprises est appréhendée négativement d’emblée.



Pour consulter le document APEC/ANDRH, baromètre semestriel :
BaroAndrh n°3-1

Retour à l'accueil