Moi en mieux ?

« Restez chez vous ! » 

Si l’injonction a rythmé une longue période dont nous émergeons enfin un peu (avec modération et sous protection!), a-t-elle provoqué pour autant un changement en nous ?

Découvrez 4 pistes de réflexion.

 

Plein de confiné.e.s et moi, et moi ?

 

Période de retour sur soi-même, le confinement nous aura permis de nous mettre dans la peau d’un apprenti moine (vous voyez, ceux qui font vœux de sortir de la fureur du monde).

Il ne s’agit pas nécessairement de s’abîmer dans un vide intérieur anxiogène mais bien plus de réfléchir à nos attentes profondes et d’aboutir parfois à une remise en question de ce qui est essentiel ou accessoire dans nos existences bousculées.

Au final, cet essentiel n’est pas à trouver dans la cacophonie de l’extérieur ou son illusoire réconfort.

Il est là, tout près pour qui prend le temps et la peine de se poser la question de ce qui nous rend heureux, joyeux, serein : sentiment d’appartenance, sécurité affective…

 

Moi en mieux ? + 1

 

Se recentrer sans se mirer le nombril

 

Cette période nous a également amené à nous poser des interrogations sur notre rapport à la sphère amicale, sociale, familiale.

Faites un tour rétrospectif et considérez qui s’est manifesté auprès de vous pendant ces semaines écoulées. Qui s’est inquiété pour vous ? Qui a pris de vos nouvelles ?

De la même manière, considérez les personnes pour lesquelles vous étiez inquiètes, que vous avez appelé régulièrement, celles qui ont occupées vos pensées.

Faire le point sur sa vie sociale est le meilleur moyen pour remettre salutairement les compteurs humains à zéro et cesser enfin de s’éparpiller et de s’essouffler dans des relations bien superficielles.

 

Moi en mieux ? + 2

 

La chair de ma chair est fantastique !

 

Nous allons toucher à un sujet qui peut prêter à discussion.

Surtout si vous aviez une armée de mini Huns surexcités à gérer en plus de votre télétravail.

Ou pire si votre maison et votre esprit s’en sortent en mode « Waterloo, morne plaine... ».

 

Tirez tout de même les points positifs de cette parenthèse hors du monde.

Nombre d’enfants et de jeunes sortent plus responsables du confinement.

Ils ont suivi leurs cours du mieux possible ou ont découvert les bienfaits de la dimension virtuelle imposée avec les autres élèves, les professeurs ou les amis isolés.

Ils ont grandi ! Soyez fier.ère !

 

Moi en mieux ? + 3

 

Et maintenant… que vais-je faire ?

 

Le rapport aux autres sera certainement distant même pour ceux qui seront gagnés par l’euphorie de la (semi) liberté retrouvée…

Il faudra encore se passer un temps des effusions très latines et trouver d’autres voies pour exprimer son affection et la joie de se retrouver. Réinvestir les mots, partager des sourires et des éclats de rire.

Et surtout, nous allons apprendre à nous aimer car nous avons été d’un énorme soutien pour nous-mêmes et tout simplement car nous le méritons bien !

 

Lâchez prise, respirez, vous êtes là et bien là !

 

Moi en mieux ? + 4

Beau score, vous pouvez être content.e de vous !

 

Envie de lire d'autres articles et de rester informé des publications du Calepin  ?

Abonnez-vous à la newsletter !

Une catégorie sur ce blog pour se booster le moral :  http://www.le-calepin-rh-de-sandrine-virbel.com/2020/03/cit-actions-2.html

 

Retour à l'accueil