La GPEC est une démarche qui permet à l’entreprise de se préparer aux évolutions et aux changements qui la guettent (sociaux, économiques, technologiques…) et d’adapter les compétences des salariés pour que chacun aborde les évolutions du mieux possible.

Démarche d’anticipation mais pas de science-fiction, la GPEC est intégrée au processus de développement des grandes entreprises mais pas toujours aux entreprises de taille moindre.


Pourtant, il y a une obligation triennale de négocier sur la GPEC dans les entreprises de 300 salariés et plus. Cette négociation se déroule avec les partenaires sociaux, donne lieu à un accord collectif d’entreprise assorti d’un plan d’action/d’accompagnement.

Les entreprises de moins de 300 salariés ont tout intérêt à s’approprier la démarche et à se lancer dans une GPEC qui les aidera à repérer leur fragilité et à y remédier…

La GPEC peut être caractérisée par 3 grandes étapes :


Analyse de l’existant

  • Analyse des écarts entre l’existant et les besoins futurs

  • Réduction des écarts par la mise en place d’un plan d’action/d’accompagnement RH

Véritable projet d’entreprise, elle doit obtenir sous la houlette de la DRH, l’adhésion de la direction générale, de l’encadrement, des partenaires sociaux et des collaborateurs.


Les 2 tableaux proposés ci-dessous n’ont pas d’autre prétention que de fournir un début de réflexion sur la GPEC et de lister le contenu des thèmes pouvant figurer dans un accord avec quelques pistes d’actions.

Chaque accord de GPEC doit être conçu pour répondre très précisément à l’entreprise et à ses spécificités. Les entreprises réunies en UES négocient un accord au nom de l’UES mais ne doivent pas perdre de vue les différences éventuelles des entités…


Document à télécharger librement :

Retour à l'accueil