C’est la tradition ! Rentrée rime avec nouvelles mesures.

Découvrez ce qui va changer dans votre vie quotidienne…


Hausse des tarifs réglementés du gaz.

La Commission de régulation de l’énergie a décidé d’augmenter sensiblement les tarifs règlementés du gaz pour faire face à l’évolution à la hausse des coûts d’approvisionnement d’ENGIE (ex GDF Suez).

Comptez sur 0,5% de hausse en moyenne.

Cette mesure concernera près de 7 millions de foyers.

Cette hausse survient après une baisse de 6,5% des tarifs réglementés du gaz depuis janvier 2015…


Paiement en liquide plafonné à 1 000 euros.

Si, jusqu’à présent, il était possible de payer en liquide ou par un système de monnaie électronique jusqu’à 3 000 euros, une nouvelle mesure vient baisser ce montant à 1 000 euros. Soucieux de lutter contre le blanchiment d’argent, le Ministère des Finances est à l’origine de cette mesure qui ne concernera toutefois pas les touristes étrangers qui pourront continuer à bénéficier d’un plafond de … 10 000 euros !


Revalorisation du RSA.

Les foyers ne disposant d’aucun revenu d’activité bénéficient du RSA socle. Son montant est revalorisé de 2%. La mesure s’applique à tous les bénéficiaires du RSA socle : personne seule, personne seule avec enfant, couple avec enfants…


L’autocar ne roulera plus sans éthylotest…

Les chauffeurs d’autocar ne pourront plus démarrer leur véhicule sans avoir préalablement soufflé dans un éthylotest. Et gare au taux d’alcoolémie trop élevé, il s’agira obligatoirement d’éthylotest anti-démarrage !


Délai plus court pour les nouveaux retraités.

Vous partez à la retraite ?

Vous êtes assuré de percevoir votre pension dans le mois qui suit votre départ en retraite.

Des conditions à cette mesure : être retraité du régime général et avoir déposé son dossier complet au moins 4 mois avant la cessation d’activité.

Une mesure similaire sera appliquée en 2017 aux retraités relevant du régime agricole ou des indépendants.


Un coup de pouce pour les stagiaires.

Un stagiaire touchait auparavant 508 euros par mois dans le cadre de son stage. Il touchera désormais 554 euros par mois.

Attention, le versement d’une gratification n’est obligatoire que pour les stages de 2 mois minimum.


Bonne rentrée à tous !


Retour à l'accueil