(Un article qui se veut pratique, hors-sujet RH!)

Il y a deux époques de l’année incontournables en matière d’augmentation de taxes et de tarif : la période estivale et celle des fêtes.

Ce début d’année 2015 n’échappe pas à la règle.

Entre petits et grands changements, suivez le guide !

Vous roulez en véhicule diesel ?

Il est prévu une augmentation de la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques ce qui se traduira par une augmentation de 2 centimes par litre de gazole.

Votre véhicule part à la fourrière ?

L’augmentation des tarifs va être salée !

Vous payerez 150 euros, au lieu de 116,56 euros pour l’enlèvement de votre voiture et 49 euros au lieu de 45,70 euros pour un deux-roues.

L’augmentation des tarifs de garde journalière sera conséquente dans les grandes villes : de 6,18 à 29 euros pour les voitures et de 3 à 10 euros pour les cyclomoteurs.

Vous prenez les transports en commun ?

Les Franciliens vont avoir des raisons de faire grise mise…

Future passe unique oblige, le passe Navigo en zone 1-2 subira 4,3 % de hausse de son prix. Cette augmentation le porte à 70 euros ce qui correspond au coût du passe unique qui sera effectif en septembre 2015.

Prendre un ticket "t+" à l'unité sera également plus cher : 1,80 euro soit une augmentation de 5,8 %.

Vous envoyez une lettre ?

Si vous utilisez le timbre vert vous déboursez 7 centimes de plus puisque son tarif est dorénavant porté à 0,68 euro. Si vous optez pour le timbre rouge (lettre prioritaire), il vous en coûte 10 centimes de plus (0,76 euro l’unité).

Vous décidez d’envoyer un colis ? Il va vous en coûter une hausse de 1,2 % sur les tarifs 2014…

Je vous sens un peu déprimé à ce stade, non ?

Changeons-nous les idées devant un programme télévisé…

Vous payez la redevance TV ?

Préparez-vous à débourser 3 euros de plus en 2015.

La contribution audiovisuelle doit s’élever à 136 euros en métropole et à 86 euros en outre-mer.

Vous consommez de l’énergie ?

Du fait du doublement de la taxe intérieure de consommation sur le gaz naturel et de la hausse de la contribution au service public de l'électricité, vos factures devraient augmenter de 1,8%.

Vous touchez le Smic ?

L’allégement des cotisations sociales va mécaniquement augmenter votre salaire net (+4% sur l’année) ainsi que l’application du mécanisme légal d'indexation (+0,8%).

Vous attendez un enfant pour 2015 ?

Serpent de mer de la fin d’année 2014, la réforme du congé parental est toujours dans les starting-blocks.

Pour les enfants nés ou adoptés à compter du 1er janvier, le congé parental devra être réparti entre les deux parents. Pour le premier enfant, le congé passe de 6 à 12 mois, à condition que chacun des parents prennent 6 mois.

Pour le deuxième enfant, le congé reste de trois ans et se répartira obligatoirement en deux ans pour l'un des parents et un an pour l'autre.

Autre changement, l'allocation de base de la prestation d'accueil du jeune enfant sera versée le premier mois suivant la naissance et non plus dès la naissance.

Au passage, le complément de libre choix d'activité (CLCA) est rebaptisé prestation partagée d'éducation de l'enfant (PréParE).

Vous êtes touché par un décès ?

Jusqu’à présent, le capital versé par l'assurance maladie aux ayants droit d'un salarié décédé était égal aux trois derniers salaires mensuels de l'assuré. Il sera désormais déterminé par un décret et son montant sera fixé en référence au Smic.

Après cette avalanche de nouvelles plus ou moins heureuses, une dernière information : les soldes commencent le 7 janvier et se finissent le 17 février, hors dérogations.

Il y aura désormais 2 périodes de soldes nationaux– du 7 janvier au 17 février et du 24 juin au 4 août pour 2015, soit une semaine supplémentaire par période.

Quant aux soldes flottants, ils disparaissent.

Retrouvez cet article sur ACTU95.NET.

Retour à l'accueil